Vacances et voyages avec le bébé

Promotion couches huggies
De la 14e semaine à la fin de la 17e semaine de grossesse
août 18, 2016

Vacances et voyages avec le bébé

Couches Pampers baby dry pas cher

Vacances et voyages avec le bébé

Le bébé est attaché à son décor et aux nouveaux rythmes de vie qu’il cherche à mettre en place.

Vacances et voyages avec le bébé, il ne sera pas ennemi du changement si vous maintenez autour de lui calme et stabilité. Les premiers mois, il serait préférable d’éviter les changements de vie intempestifs. Vous serez pourtant amenés à faire des déplacements ou souhaiterez prendre des vacances avec le bébé. L’essentiel, pendant le voyage comme sur le lieu de séjour, est de préserver les équilibres établis à la maison.

Quels moyens de transport ?

Pendant le voyage, il importe que le bébé puisse dormir. Veillez à ce qu’il soit confortablement installé. Évitez de le réveiller brutalement. Nourrissez-le à ses heures. Si vous n’allaitez pas, prévoyez le nécessaire : biberons en plastique, boîtes de lait, petits pots, chauffe-biberon ou thermos, eau minérale.

Changez-le aussi souvent que d’habitude.

En voiture.

Le bébé doit impérativement être installé dans un lit-auto avec filet, fixé au siège, ou dans un siège-coquille inclinable, réglé à sa taille et attaché avec des harnais de sécurité. Il ne doit pas être trop chaudement vêtu ni soumis aux courants d’air. Arrêtez-vous pour le changer ou le nourrir.

En train.

Transportez-le dans un couffin ou une nacelle. Prévoyez de quoi le nourrir, le désaltérer, le changer et emportez son jouet favori. N’hésitez pas à le prendre dans les bras quand il le réclame.

En avion.

Le bébé peut prendre l’avion dès les premières semaines. Pour lui éviter des douleurs parfois très vives aux oreilles, dues aux différences de pression, donnez-lui à boire au décollage et à l’atterrissage. De toute façon, faites-le boire souvent, car l’atmosphère d’un avion est très sèche.

Quelle destination?

Où que vous alliez, offrez un lieu d’accueil stable à votre bébé afin de préserver autant que possible ses rythmes de sommeil et de repas. Si vous partez pour l’étranger, discutez avec le pédiatre des précautions à prendre : alimentation, risques de maladies, vaccins.

À la montagne.

1 200-1 500 mètres est l’altitude idéale pour un bébé. Au-dessus, il risque d’être énervé et de moins bien dormir. Pour les promenades, il appréciera d’être porté en «kangourou ». Veillez à ce qu’il n’ait ni trop chaud l’été, ni trop froid l’hiver, car le bébé, qui est inactif, ne peut se réchauffer par lui-même. Le tout-petit est très incommodé par le soleil : protégez-le avec un chapeau et des lunettes adaptées. Pensez à la casquette qui a l’avantage de posséder une visière.

À la mer.

Les séjours prolongés sur la plage sont déconseillés pour un jeune enfant. Évitez à tout prix l’exposition directe au soleil. Même sous un parasol, le bébé est atteint par les rayons qui sont renvoyés par le sable ; la capote d’un landau ou d’un couffin n’est pas plus sûre. Couvrez-lui la tête et enduisez-le d’une crème solaire à haut indice de protection. Veillez à ce qu’il ne mange ni sable ni coquillages.

À la campagne.

Les conseils concernant le soleil et la température sont les mêmes que partout ailleurs. Pensez aussi aux insectes (moustiques, guêpes ou tiques), protégez le landau ou le couffin avec une moustiquaire. Dans les régions à vipères, soyez extrêmement vigilant si vous laissez le bébé ramper dans l’herbe ou allonger sur une couverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.